Astana garde sa licence pro tour.

Malgré l'avalanche de cas de dopage chez Astana, l'équipe élite garde sa licence Pro Tour, l'UCI considérant que seule une surveillance accrue de l'équipe était nécessaire. Cette décision en dit long sur la volonté des instances du cyclisme de faire le ménage dans leurs rangs !