Astana, jamais 2 sans 3 !

C'est sous nos yeux ébahis qu'un troisième contrôle antidopage positif touche l'équipe Astana : suite aux deux contrôles à l'EPO, le produit mis en cause est cette fois un stéroïde anabolisant. Cette épidémie de contrôles positifs a définitivement fachée l'Union Cycliste Internationale (UCI) qui a diligentée une enquête auprès de l'équipe cycliste et qui menace de lui retirer sa licence pro tour. La question qui se pose est : est-ce que Astana présente "un niveau de conformité aux critères éthiques" suffisant pour participer au pro tour ? Le simple examen de l'historique de l'équipe pourrait permettre de répondre à cette question, mais le droit à l'oubli prime bien sûr dans ce genre d'affaires. On attend donc le verdict de la commission des licences...