Compléments alimentaires : Merzougui suspendu 4 ans.

Kherreddine Merzougui, l’attaquant du MC Alger vient d'écoper d'une suspension de 4 ans par la Fédération algérienne de Football. Il a été contrôlé positif à la méthylhexanamine, un stimulant inscrit sur la liste de substances interdites du code mondial antidopage.

Pour être plus précis, cette substance est inscrite dans la catégorie des "stimulants spécifiés", c'est à dire dans la liste des substances que l'on peut retrouver dans de nombreux produits en vente libre : médicaments contre le rhume, compléments alimentaires... A ce titre, la sanction  de Kherreddine Merzougui aurait d'ailleurs pu être réduite car le code mondial antidopage prévoit des sanctions limitées dans ce cas de figure.

Néanmoins, cet événement nous rappelle à tous que le dopage accidentel est une réalité et que la prudence s'impose lorsque l'on souhaite consommer des compléments alimentaires : rien d'oblige le fabriquant à signaler une substance interdite par le code mondial antidopage sur son produit.