Groupe de travail sur la falsification des compléments alimentaires.

L'antenne médicale de prévention du dopage (AMPD) du Languedoc Roussillon a organisé la semaine dernière un groupe de travail concernant les compléments alimentaires.

Dans le cadre de ce groupe de travail, le professeur Malet Martino est venu présenter les principaux résultats de ses recherches sur la falsification des compléments alimentaires à visée érectile et amaigrissante. A l'aide de techniques de pointe (résonance magnétique nucléaire), le professeur Malet Martino montre que l'on trouve des substances non signalées dans 40 à 65% des compléments alimentaires naturels étudiés (officiellement à base de plante).

Parmi les substances non signalées : des médicaments retirés du marché, des analogues à certains médicaments courants (c'est à dire des molécules qui ne bénéficient d'aucunes autorisations de mise sur le marché), parfois en surdoses, parfois en combinaison...

De plus, les combinaisons possibles évoluent au fil des ans pour un même produit, afin de rendre les contrôles plus difficiles.

Au final, le consommateur est floué (s'il a choisit un produit naturel, ce n'est pas par hasard) mais surtout sa santé est gravement mise en danger : parmi les substances identifiées, certaines nécessitent un suivi médical rigoureux, d'autres ont un potentiel de risque certain et encore mal délimité. En cas de problème (cardiaque notamment), on ne saura même pas comment prendre en charge correctement le patient.

Si le sujet vous intéresse :

- une interview du Professeur Malet Martino ;

- le point sur le sujet par synadiet, le syndicat français des fabricants de compléments alimentaires ;

- les publications du Professeur Malet Martino ;

- compléments alimentaires et dopage: le cas de la méthylhexanamine par l'antenne médicale de prévention du dopage languedoc roussillon.