Symposium de l’Agence Mondiale Antidopage 2015

Plus de 470 experts antidopage du monde entier se sont réunis à Lausanne (Suisse) du 24 au 26 mars pour la 11e édition du symposium annuel de l’AMA pour les organisations antidopage (OAD) – la plus grande réunion annuelle de praticiens de la lutte contre le dopage.

Ces représentants de fédérations sportives internationales (FI), d’organisations nationales (ONAD) et régionales (ORAD) antidopage, d’organisateurs de grandes manifestations, du Comité des sportifs de l’AMA et, pour la première fois, de laboratoires accrédités par l’AMA et des médias ont discuté de moyens concrets d’« optimiser la pratique du Code mondial antidopage 2015 » – le thème du symposium de cette année.

« Cette édition 2015 s’est tenue moins de trois mois après l’entrée en vigueur du Code et des Standards internationaux révisés », a déclaré Frédéric Donzé, directeur du bureau régional européen de l’AMA et des relations avec les FI. « L’occasion était parfaite pour la communauté antidopage de se réunir et de discuter de moyens de s’assurer que le plein potentiel de ces règles prometteuses se traduise en pratique. L’enthousiasme des participants, de même que leur volonté de partager leur expertise et leurs expériences, donne confiance à l’AMA et nous laisse espérer que les organisations antidopage appliqueront ces nouvelles règles efficacement pour protéger davantage les sportifs propres dans le monde entier. »

L’édition 2015 du symposium a offert plusieurs nouveautés aux participants. En particulier, une journée entière d’ateliers pratiques et de formation leur a permis d’explorer des domaines et programmes tels que l’éducation et la sensibilisation, les contrôles, les renseignements et les enquêtes, le Passeport biologique de l’Athlète, la gestion des résultats, les autorisations d’usage à des fins thérapeutiques, ADAMS et d’autres domaines importants de la lutte pour un sport propre.

Par ailleurs, des tables rondes sur des thèmes tels que l’influence des sportifs, de leur entourage et des médias sur la lutte contre le dopage ont été tenues lors de la première journée. Ces sessions ont permis aux participants d’interagir avec les membres du Comité des sportifs de l’AMA, ainsi qu’un certain nombre de lanceurs d’alerte et de journalistes spécialisés réputés.

« Nous sommes entrés dans une nouvelle ère de la lutte contre le dopage », a déclaré le directeur général de l’AMA, David Howman, qui a souligné les responsabilités des OAD après le discours d’ouverture du vice-président de l’AMA, le Rév. Dr Makhenkesi A. Stofile. « Avec l’entrée en vigueur du nouveau Code, la communauté antidopage a une responsabilité accrue de préserver l’intégrité du sport. Cela a été l’objectif du symposium : entrer dans les détails des responsabilités des organisations antidopage et leur fournir des outils supplémentaires pour remplir notre promesse collective de protéger les droits de tous ceux qui rejettent le dopage. L’AMA se réjouit de continuer de travailler avec tous ses partenaires en poursuivant cette mission. »

Source : Agence mondiale antidopage