Dopage équestre : lorsque le cavalier et le cheval sont en danger !

Le dopage équestre est actuellement insuffisamment pris en compte par les autorités sanitaires et sportives : c'est ce qu'affirmait Jacques Nardin, vétérinaire, vendredi dernier lors du colloque "Prévention du dopage et des conduites dopantes" à Lyon. Pourtant, ce dopage là a des conséquences dramatiques dont il est difficile d'avoir conscience si l'on ne s'intéresse pas particulièrement aux courses de chevaux. Le cas du jockey Chris Dell est emblématique des dégâts causés par le dopage spécifiques des chevaux : son cheval, dopé à la phenylbutazone entre autre, un analgésique interdit, s'est cassé les deux jambes avant lors d'une course, entraînant son cavalier dans une chute violente. Le cheval est mort, le jockey se remet lentement après 9 jours de coma... d'autres avant lui ne s'en sont pas remis.

Si le sujet vous intéresse et si vous lisez l'anglais, toute l'affaire ici !