L'AFLD va pouvoir centraliser les données d'AUT.

L'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) est désormais autorisée à créer un système de traitement automatisé des données à caractère personnel visant à faciliter les échanges d'informations relatives aux autorisations d'usage à des fins thérapeutiques (AUT) avec :

- les autres agences nationales antidopage,

- l'Agence mondiale antidopage, les organisations responsables de grandes manifestations sportives (au sens du 2° de l'article L. 230-3)

- les fédérations sportives internationales.


Ce systéme rassemble les données personnelles du sportif ansi que les données concernant la substance qui fait l'objet d'une autorisation d'usage thérapeutique (AUT), sa posologie et sa voie d'administration. Ces données seront conservées dix-huit mois après l'expiration de l'AUT délivrée (Décret du 7 décembre paru au Journal officiel le 9 décembre).

Ce systéme devrait simplifier les démarches des sportifs internationaux français.