L'IAAF soupçonnée d'avoir retardé volontairement des sanctions.

Un haut responsable de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) aurait tenté de retarder la révélation de certains cas de dopage d'athlètes russes en 2013 pour ne pas éclabousser les Mondiaux organisés à Moscou, affirme lundi "Le Monde" sur la base d'un email interne à l'IAAF.

En savoir plus sur le site de l'Express.