Lampre-Merida quitte le mouvement pour un cyclisme crédible.

L'équipe cycliste Lampre-Merida a confirmé dans un communiqué, lundi, que l'équipe se retirait du MPCC, le Mouvement pour un cyclisme crédible. Avec le retour dans ses rangs, fin mars, de Diego Ulissi, suspendu neuf mois pour dopage, la situation a été jugée incohérente par le staff italien. «Nous sommes obligés de prendre cette décision, car certains principes fixés par le MPCC ne sont pas compatibles avec le droit du travail et les règlements de l'UCI.»

L'article 4 du règlement interne du MPCC oblige en effet les formations adhérentes "à ne pas engager, dans les deux ans qui suivent la suspension, des coureurs reconnus coupables [...] de violation des règles antidopage [...] et qui ont été sanctionnés de plus de six mois par l'instance internationale ou leur instance nationale".
Contrôlé positif au salbutamol sur le Giro 2014, Diego Ulissi a été suspendu neuf mois (du 25 juin 2014 au 27 mars 2015) par le Comité Olympique Suisse, la formation Lampre-Merida a choisi de conserver le coureur au sein de son effectif, soulignant que son contrôle positif était la conséquence d'une négligence et ne souhaitant pas interrompre son contrat.

Source : L'Equipe, vélo 101.