" Lance Armstrong a essayé de détruire ma vie "

"Nous sommes encore persona non grata dans le cyclisme américain", a déploré mardi à Lausanne Betsy Andreu, l'épouse de l'ancien cycliste Frankie Andreu, à l'origine en partie des accusations de dopage contre Lance Armstrong, star déchue du peloton.

"Armstrong a essayé de détruire ma vie et a passé dix ans à essayer de détruire ma réputation. Mais la vérité a surgi et c'est une victoire pour moi d'être ici et de témoigner" devant l'Agence mondiale antidopage, a expliqué à l'AFP Mme Andreu, invitée par l'AMA à apporter son témoignage lors du colloque organisé à Lausanne portant notamment sur la mise en application du nouveau code antidopage.

Betsy Andreu, qui a longtemps subi de vives pressions du clan Armstrong, est l'une des rares personnes à avoir toujours déclaré que le Texan avait avoué s'être dopé. En 2006, dans un témoignage sous serment, le couple Andreu avait décrit les détails de ces aveux qui remontaient à 1996.

"Quand je vois Armstrong prétendre mener des actions caritatives, je lui dis si tu veux agir, signe juste un chèque ", a-t-elle ajouté, alors que l'Union cycliste internationale (UCI) s'est dite hostile à une venue du Texan sur le prochain Tour de France, pour participer à une opération caritative.

Pour Frédéric Danzé, directeur du bureau régional de l'AMA, basé à Lausanne, "en invitant Mme Andreu à témoigner, l'idée était non seulement qu'elle nous raconte son histoire, mais qu'elle parle aussi de l'importance de l'entourage des sportifs dans la lutte antidopage". Source : AFP.
 

Le harcélement dont a été l'objet Betsy Andreu est une facette du dopage que le grand public méconnait souvent. Au delà du dopage, le système en place dans l'équipe US Postal supposait aussi de forcer les autres cyclistes à se doper ainsi que d'intimider toute personne qui oserait exprimer le moindre doute. Pour ceux qui s'intéressent au sujet et qui parlent anglais, la lecture du rapport de l'Agence Américaine Antidopage (USADA) est particulèrement intéressante.