Le cheval Splitters Creek Bundy positif à plusieurs produits dopants.

Le cheval Splitters Creek Bundy blessé puis euthanasié lors de la célèbre "Al-Reef Cup", course d’endurance de 120 km qui s’est déroulée le 1er février dernier à Abu Dhabi s'avère positif à plusieurs produits dopants dont le butamben et la mepivacaïne, deux anesthésiques locaux. Encore une fois, le dopage équestre se termine par le décès d'un cheval, dopé à son insu et première victime de ces pratiques, quand ce n'est pas le cavalier qui est blessé...