Quand le soin devient dopage.

C'est ainsi que titre la dépêche aujourd’hui au sujet du contrôle antidopage positif d'un cycliste vétéran international. Le coureur explique : "Depuis trois ans, pour des problèmes de manque de DHEA, révélés lors d'une prise de sang, je suis obligé de le prendre (un médicament contenant de la DHEA). Je l'ai d'ailleurs signalé sur la feuille du contrôle antidopage. Personne auparavant, ni mon médecin, ni la pharmacie, ne m'avaient prévenu de la composition exacte de ce traitement."

Pourtant la DHEA figure bien sur la liste des produits dopants (classe S1 des agents anabolisants), ce qu’à la fois ce coureur, son médecin ainsi que son pharmacien auraient due vérifier. C’est bien pour éviter ce genre de situation que notre service existe. Alors, la prochaine fois, avant de prendre un médicament, appelez nous !