L'obligation de localisation

Chaque année, l'AFLD (Agence Française de Lutte contre le Dopage), définit un groupe "cible" comprenant les sportifs de haut niveau soumis aux obligations de localisation. L'obligation de localisation est une contrainte imposé aux sportifs de haut-niveau désignés par l'AFLD, elle consiste à signaler pour chaque jour du trimestre à venir, l'endroit où l'on se trouvera afin de permettre un contrôle antidopage inopiné.
Cette obligation de localisation est nécessaire pour permettre les contrôles inopinés. En effet, sans cette obligation, les sportifs qui souhaitaient se doper pouvaient tout simplement partir en stage pendant les périodes de préparation afin d'éviter les contrôles. De cette manière, certains sportifs n'étaient jamais contrôlés pendant les périodes pré-compétitives, pourtant cruciales pour la préparation physique.

Si un sportif ne se localise pas à trois reprise dans les 12 derniers mois, il est passible d'une sanction pour infraction au code mondial antidopage.

La localisation se fait à l'aide d'un logiciel appelé ADAMS mis en place par l'agence mondiale antidopage (AMA).

En savoir plus :

Localisation, no show... explication de texte !

- L'AFLD lève ses sanctions sur Laure Boulleau.

Jeannie Longo saisit la cour européenne des droits de l'homme.