Les incontournables

Certains médicaments sans ordonnance contiennent des substances dopantes :

La pseudoéphédrine par exemple (classe S6 des stimulants) est présente dans de nombreux médicaments contre le rhume en vente libre comme ACTIFED RHUME®, NUROFEN RHUME®... La consommation de ces médicaments peut positiver un contrôle anti dopage. Avant toute démarche d'automédication, n'hésitez pas à vous informer pour vous soigner sans vous inquiéter.

 

Le Cannabis est interdit par la législation antidopage :

Le cannabis est classé comme stupéfiant depuis 1925 par la Convention de Genève. La législation antidrogue de nombreux pays interdit sa détention, sa commercialisation et sa consommation.

Le cannabis est interdit par la loi française sur le dopage par le décret du 03 janvier 1991. Le cannabis appartient à la classe S8. (Cannabinoïdes) du code mondial antidopage. Son usage est interdit en compétition.

La durée de détection du cannabis est importante. Ceci est dû au fait que le ∆9-THC, principe actif majeur du cannabis, n’est éliminé que très lentement par l’organisme et le principal produit de dégradation du cannabis, le carboxy-THC, se retrouve dans les urines plusieurs semaines après une prise.

Consommer du cannabis expose donc tout sportif au risque d’un contrôle positif, en plus des risques pour sa santé.

La créatine n'est pas un produit dopant :

La créatine est un dérivé d'acide aminé naturel, présent principalement dans les fibres musculaires et le cerveau. Elle joue un rôle dans l'apport d'énergie aux cellules musculaires et dans la contraction musculaire. La créatine est un complément alimentaire.
La créatine n'a jamais fait partie de la liste des substances interdites dans le sport. De plus, la créatine est librement commercialisée en France depuis 2004.

A lire à ce sujet, le document questions/réponses ci-dessous.

Creatine questions reponses octobre 2014Creatine questions reponses octobre 2014 (35.57 Ko)