M2. Manipulation chimique et physique

Les manipulations chimiques et physiques correspondent aux actions qui visent à altérer les échantillons recueillis lors du contrôle du dopage.

Ce qui suit est interdit :

1. La falsification, ou la tentative de falsification, dans le but d'altérer l’intégrité et la validité des échantillons recueillis lors du contrôle du dopage. Cette catégorie comprend, sans s’y limiter, la substitution et/ou l’altération de l’urine (par ex. introduction de protéases dans les urines).

2. Les perfusions intraveineuses et/ou injections de plus de 50 mL par période de 6 heures, sauf celles reçues légitimement dans le cadre d’admissions hospitalières ou lors d’examens cliniques.