M3. Dopage génétique

Le dopage génétique est un détournement de la thérapie génique, destinée à guérir des maladies en remplaçant un gène défaillant ou en modifiant l’expression d’un gène. Le dopage génétique peut consister par exemple, à remplacer les injections d’EPO par l’insertion dans l'organisme de gènes impliqués dans la production de l’EPO. A l'heure actuelle, l'impact effectif du dopage génétique sur la performance est mal maîtrisé. Par ailleurs, le dopage génétique présente des risques mortels tant au niveau du protocole d'introduction du gène que de l'impact du gène. Par exemple, lors d'une expérimentation, on a constaté que l'introduction d'un gêne stimulant la production d'EPO a entraîné une augmentation massive des globules rouges et le décès des animaux traités.

Dans le code mondial antidopage, ce qui suit, ayant la capacité potentielle d’améliorer la performance sportive, est interdit :

1. Le transfert de polymères d’acides nucléiques ou d’analogues d’acides nucléiques;

2. L’utilisation de cellules normales ou génétiquement modifiées.

Pour en savoir plus, voici un dossier très approfondi rédigé par le Professeur Audran.